Sunday, January 19, 2020

Haute Couture

Sort By: Société :Date last modified
Page 1 of 2
1 2

Yuima Nakazato demonstrated that the creation of clothing thanks to 3D technology is on the rise. He had already made a name for himself in Japanese fashion, and at the world level by creating the stage costumes of the Black Eyed Peas and by launching a men’s line. That being the case, the japanese stylist is recognized for his daring!

YUIMA-NAKAZATO-SS19-FEB-2019-DNMAG
YUIMA-NAKAZATO-SS19-FEB-2019-DNMAG

As high-tech as the Japanese fashion, the young designer regularly uses a 3D printer to combine figures and images of human muscles. We flirt here with science fiction. Finished scissors and fabric, Yuima Nakazato puts forward her perception of clothing as a “body extension”. Frequently traveling to Paris, having left his mark at the Antwerp Royal Academy of Fine Arts, Belgian and French should ask him where was born this singular creativity.

The artist blossoms by choosing transparent materials similar to rubber that must be printed in 3D to allow the clear parts to remain flexible and malleable. A necessary resemblance that drives his quest to artificially approach the appearance of the muscle as closely as possible. It remains to color these parts to get the desired appearance. “We could even order a dress from a designer on the other side of the world and print it locally once the plans are sent,” said Yuima Nakazato. As crazy as it may seem, a dress can emerge in less than 24 hours! There is no doubt that with the technological improvement, what is now a futuristic fashion will prevail more quickly than expected.

 

 

Yiqing Yin

Diplomée de l’École Nationale Supérieure des Arts Décoratifs, Yiqing Yin gagne plusieurs prix notamment celui du “Prix de la création de la ville de Paris” et de l’ANDAM Association Nationale Des Arts de la Mode. Elle devient membre invité officiel de la haute couture dès 2012. Son style au volume structuré est connu pour être gracieux et plein de finesse. Yiqing Yin collabore régulièrement avec des marques prestigieuses comme Cartier, Guerlain et Swarovski.

Yiqing Yin

Yasmina Chellali is the dean of fashion designers in Algiers. Her creations are known under the label “Yasmina”. She is also the founder of Yasmina Couture, an Algerian fashion house.

She studied fashion design in Paris, where she worked with Jacques Esterel and works on the pink gingham wedding dress that Brigitte Bardot will immortalize. Then she returns to Algiers where she opened her first shop.

His first parade took place in 1963.

Her style is inspired by traditional Algerian clothes: caracos, sarouals, melayas… Backless, marked sizes, bright colors celebrate the joy of living of a Mediterranean Algeria above all.

It combines creativity and authenticity. Yasmina opened a fourth shop in Saint-Germain-des-Prés to “dress Arab women from Paris”.

Her clients include: Rania from Jordan, Valentina Terechkova, Souha Arafat, Princess Farah.

Last show performed by Yasmina Chellali in France :

 

– Sample invitation –

invitaton-Yasmina Chellali - Haute couture Paris - DNMAG
Invitaton Yasmina Chellali – Haute couture Paris – DNMAG

 

 

La maison On aura tout vu, implantée à Paris, a été
fondée par Livia Stroianova, André de sà pessoa, et Yassen Samouilov. On aura tout vu habille les Stars du Show-Biz et du cinéma du monde entier.

On aura tout vu couture, maison de couture.

La maison On aura tout vu couture, implantée à Paris, a été fondée par Livia Stroianova, André de sà pessoa, et Yassen Samouilov.
On aura tout vu habille les Stars du Show-Biz et du cinéma du monde entier.

On aura tout vu
23 Rue de Montpensier,
75001 Paris, France

Historique :

1995 : Création de la société asp, pour concevoir et produire des accessoires, broderie, boutons, décors pour des maisons de haute couture (Christian Lacroix, Christian Dior, Givenchy) et de Prêt-à-porter de luxe (Yves Saint Laurent, Guy Laroche, Paco Rabanne, Nina Ricci, Rochas, John Galliano, groupe Garella, Georges Rech)

1998 : La société est rebaptisée On aura tout vu, à l’occasion de l’ouverture du Concept Store “espace on aura tout vu“, qui expose les créations co-créées par les fondateurs et des artistes contemporains internationaux. Première collection d’accessoires, de bijoux et maroquinerie.

2003 : Première collection de prêt-à-porter.

2015 : On aura tout vu se repositionne sur l’accessoire.

2017 : Accord de licence avec le gantier Georges Morand, pour la création, la fabrication et la distribution de gants pour la France et l’international. La maison est elle-même licenciée de la marque Moulin Rouge. Le gantier va donc réaliser également une ligne de gants baptisée Moulin Rouge by On aura tout vu.

Défilés :

Depuis Juillet 2014, On aura tout vu défile en tant que membre invité de la Chambre Syndicale de la haute couture.

André de sà pessoa, Joailler et cristal-designer au Portugal
Livia Stroianova, Diplômée de l’école des Beaux Arts de Sofia, Ecole des Beaux Arts de Paris
Yassen Samouilov, Ecole des Beaux Arts de Versailles, designer de styles et tendances

Consultez l’article concernant le défilé “Under my Skin” PFW Printemps-été 2018

Mila Schön

La passion de Maria Carmen Nustrizio pour la Haute Couture parisienne l’a menée à fonder Mila Schön en 1958 à Milan. Ce qui était un simple petit atelier est devenu l’une des Maisons des plus emblématiques de la mode italienne. L’élégance des pièces aux lignes à la fois épurées et géométriques de la “Lady de la Mode italienne” ont séduit le monde entier. Fin 2013, Alessandro de Benedetti a été nommé à la tête de la Direction Artistique de la Maison. L’ancien assistant styliste chez Thierry Mugler Haute Couture a lancé sa marque Experimenti en 2002. Son projet pour la Maison est de célébrer son héritage en lui apportant sa touche personnelle.

Mila Schön
Markus Lupfer

Markus Lupfer a été diplômé de l’Université de Westminster de Londres en 1997. Avec son style unique et artistique, il a majestueusement redéfinit les basiques. Le succès de sa collection de fin d’année lui a permis de la vendre à la boutique Londonienne Koh Samui. En 2001, il a reçu le prix New Generation Award par la British Fashion Council. Défilant régulièrement à la Fashion Week de Londres, le designer est reconnu pour sa maille espiègle et son approche singulière au jersey et au tailoring. Parmi ses fans il compte Madonna, Beyonce, Rihanna, Cara Delevigne et Olivia Palermo.

Markus Lupfer

C’est grâce à un savoir-faire ancestral qu’elle maîtrise parfaitement que Lan Yu ouvre son atelier en 2005. En 2012, grâce à ses études au Fashion Institute of Technology à New York, Lan Yu reçoit le trophée de la créatrice de mode la plus influente d’Asie. Un trophée très convoité remis lors des Asian Fashion Awards. En effet, un an après son entrée au Fashion Institute of Technology de New York en 2008, Lan Yu est entrée dans le top 10 des créateurs de mode chinois. Un classement établi par la réputé China designers Association.

Fière de ses racines et des savoir-faire ancestraux des artisans chinois. Savoir-faire qu’elle préserve dans ses collections tout en y insufflant une pointe de modernité dans le respect des petites mains expertes. Lan Yu créé un « Fond de promotion de l’artisanat » apprenant ainsi aux enfants les plus démunis toutes les techniques de cette culture ancestral. Le but étant, pour Lan Yu, de soutenir les causes humanitaires tout en mettant en exergue son patrimoine culturel qu’est le savoir-faire ancestral des artisans chinois.

 

John Galliano

Reconnue pour son univers excentrique, créatif et original, la Maison John Galliano fondée par l’homme du même nom est l’une des Maisons de couture des plus connues au monde. À la tête de la Direction Artistique depuis 2011, Bill Gaytten ex-bras droit du designer John Galliano s’attache à créer des collections qui s’inpirent de l’héritage et de l’histoire de la Maison. Marque des romantiques, des connaisseurs et des passionnés de mode, John Galliano vous donnera une allure assurément singulière.

John Galliano
IRFE

Maison de couture fondée à Paris en 1924 par Irina Romanoff et Félix Youssoupoff, IRFE signe des collections élégantes et raffinées à l’esprit des origines royales du couple.

C’est en 2006 qu’Olga Sorokina, ex-mannequin, reprend la Maison pour la faire revivre en mettant à l’honneur son héritage.

Elle installe le studio rue du Faubourg Saint-Honoré et défile pour la première fois à la Fashion Week de Paris en Octobre 2013.

Les créations d’Olga Sorokina sont à son image, urbaines et sophistiquées, et peuvent s’adapter à tout type de femme.

L’idée d’ouvrir sa propre Maison Place Vendôme. Le traditionnel défilé des mannequins commence tard dans la nuit et se termine par un grand bal.

Irina YOUSSOUPOFF qui défile laisse une impression indélébile sur le public parisien plutôt blasé.

Elle est reconnue par ses contemporains comme l’une des plus belles femmes de son époque et l’exemple même de l’élégance et du raffinement. Elle prêtera son allure racée aux créations de la Maison IRFÉ et en deviendra l’image notamment lors de séances photos a vocation publicitaire.

Le succès de la Maison IRFÉ est dû à sa créatrice, Irina ROMANOFF, qui était véritablement une beauté à Paris pendant les années 20. Les mannequins, de belles princesses et comtesses, ont contribué, par ailleurs, à la promotion de la Maison, en parlant de leurs toilettes dans plusieurs langues. IRFÉ ouvrit peu après de nouvelles filiales en Normandie, à Londres puis à Berlin.

Le succès de la Maison permet au Prince YOUSSOUPOFF de développer de nouvelles activités: un magasin de porcelaine YOUSSOUPOFF voit le jour et le Prince participe à la décoration de trois restaurants à Paris.

IRFE

Guo Pei (Chinese: 郭培, Mandarin pronunciation: [ku̯ó pʰěɪ̯], born 1967) is a Chinese fashion designer. She is best known for designing dresses for Chinese celebrities, and in America for Rihanna’s trailing yellow gown at the 2015 Met Ball. Guo is the second born-and-raised Asian designer to be invited to become a guest member of the Chambre Syndicale de la Haute Couture after Lebanese designer Elie Saab.

In 2016, Time Magazine listed her as one of the World’s 100 Most Influential People.

Guo_Pei-dnmag_official ©2019 DNMAG
Guo Pei / Photo from her lastest Haute Couture show in Paris : Alternate Universe 2019 | ©DNMAG

Featured guest at Paris Fashion Week in 2016, Guo Pei has seduced her stunning creations that pay tribute to tradition and Chinese craftsmanship. Nowadays, she is one of the most recognized Chinese artists in the world of fashion, without any doubts. Star of sewing in China, Guo Pei, 48 years old is spotted last year when the singer Rihanna chooses to to wear his Dragon dress at the Met Gala in New York. A dream for the Chinese designer who is very young, is passionate about haute-couture. Her sensitivity and her artistic fiber towards beauty and art will allow her to forge a rare personality. In 1997, she creates her own studio, Rose Studio, in Beijing and presents many creations inspired by the Chinese tradition. But to embody her dream to perfection, it is in Paris that the Chinese designer settles in order to to imbue the beauty and creative effusion that reign there! In the footsteps of Christian Dior, she invested the 68 rue du Faubourg Saint Honoré thus making a place in the very chic district of the French capital.

Meet Guo Pei

2017 : Guo Pei meets CARMEN

2018 : Tribeca Festival “Yellow is forbidden” by Pietra Brettkelly

 

 

PR Office :
Jacques Babando Communication

Page 1 of 2
1 2
Share this now :
Translate »